Pourquoi l’efficacité énergétique est un levier pour la promotion immobilière?

L’efficacité énergétique peut être définie par l’ensemble de solutions qui permet de réaliser des économies d’énergie et/ou d’argent. Il concerne un bien immobilier dans sa globalité: son enveloppe (toitures, fenêtres…), ses systèmes énergétiques (CVAC, éclairage…), ou encore sa gestion de l’énergie (minuterie, délestage, bi-énergie…). Tous ces éléments constituent des leviers afin de réduire les consommations d’énergie et les coûts associés.

Auparavant, le but, dans toute opération immobilière était de limiter au maximum les dépenses de construction afin de générer des profits maximaux. Cependant, aujourd’hui et depuis peu, le milieu de l’immobilier a effectué un tournant : la prise en compte d’autres paramètres que le paramètre financier. Nous allons les évoquer ensemble. 

1. Les consommations énergétiques 

Parmi les cinq objectifs du Gouvernement du Québec en termes de politique énergétique, le deuxième est de reconnaître l’efficacité énergétique comme source prioritaire d’énergie et doubler l’effort pour réaliser des interventions en efficacité énergétique. 

Par conséquent, dans les nouvelles constructions, l’enjeu est de faire en sorte de réduire les consommations énergétiques des futurs occupants. De ce fait, dès la conception, des choix judicieux doivent être faits afin de se focaliser sur l’efficacité énergétique des bâtiments. Ainsi, le fait d’installer des systèmes constructifs et des équipements à bas prix est passé au second plan. Autrement dit, il faut intégrer dès la conception, les notions de réductions de consommations énergétiques lors de l’exploitation du bâtiment et du coût global. 

Un formidable outil pour maitriser les prévisions de consommations énergétiques est la Simulation Énergétique Dynamique. Il s’agit d’une interface dans laquelle on modélise un projet immobilier en 3D en intégrant tous les paramètres de conditions réelles. Puis, grâce à un moteur de calcul, on peut en déduire les consommations d’énergie et d’autres paramètres de sortie. Il s’agit d’un outil d’aide à la décision puissant, car il permet de comparer différentes configurations et d’en observer les résultats très concrètement. 

2. Les émissions de gaz à effet de serre 

L’efficacité énergétique est un moyen utilisé par la politique de transition énergétique pour atteindre son but. La transition énergétique correspond à l’abandon progressif de l’énergie produite à partir de combustibles fossiles en faveur des diverses formes d’énergie renouvelable. En effet, les changements climatiques découlent directement du domaine énergétique. À l’échelle mondiale, comme au Canada, environ 80 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par les activités humaines proviennent de la production et de la consommation d’énergie. Au Québec, malgré un parc largement hydroélectrique, c’est 72 % des émissions de GES qui sont directement liées à l’énergie. 

Ainsi, l’efficacité énergétique permet donc de réduire les émissions de GES en réduisant les consommations énergétiques, mais aussi en choisissant des énergies propres et décarbonées (hydroélectricité, solaire, biomasse…) à implanter dans les projets immobiliers. 

3. Confort thermique 

Le confort thermique est une notion directement corrélée à l’énergie, car il est dépendant de l’efficacité des équipements de chauffage, ventilation et d’air climatisé ainsi que de la performance de l’enveloppe du bâtiment. Tous ces éléments influent directement sur les températures d’air et de parois ainsi que l’humidité et les vitesses d’air, qui sont tous des facteurs entrant en compte dans l’évaluation du confort thermique. 

Ce type de confort doit être garanti tout en gardant un niveau d’efficacité énergétique élevé. En effet, le fait par exemple de réduire la température de consigne du chauffage de 1 ou 2 °C réduit la puissance de chauffage à fournir et donc les consommations énergétiques. Cependant, cela ne doit pas impacter le confort thermique de l’occupant. Une isolation thermique plus performante peut être une bonne solution pour compenser et préserver un très bon niveau de confort thermique. 

Pour de l’investissement immobilier locatif par exemple, maintenir un niveau de confort thermique élevé tout en réduisant la facture énergétique va contribuer à la rétention des locataires et de limiter le taux de renouvellement des locataires. Le taux de renouvellement des locataires (résidentiels, commerciaux…) doit être le plus faible possible afin d’éviter les espaces vacants et donc d’impacter sa rentabilité. 

Un très bon moyen de répondre à ces objectifs est de réaliser un audit énergétique dans les bâtiments existants : il s’agit d’un excellent outil d’analyse pour évaluer à la fois le confort thermique et la performance énergétique d’un bâtiment, équipement, procédé ou d’un système pour ensuite proposer des solutions d’efficacité énergétique de manière rentable. 

À l’issue d’un audit énergétique, l’élaboration des recommandations d’amélioration permettra d’avoir une visibilité claire sur le coût global (investissement, maintenance, fin de vie…), le potentiel d’économies d’énergie et financier, l’amélioration en termes de confort thermique, le temps de retour sur investissement, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre évités et les subventions associées. 

Subventions 

Une simulation énergétique dynamique ainsi qu’un audit énergétique peut être financé jusqu’à 75% du coût de notre offre de services. 

Il est aussi possible de bénéficier d’une prestation d’accompagnement des travaux d’amélioration de bâtiment existant qui comprend la conception, le choix des fournisseurs et entrepreneurs, la livraison des matériaux sur chantier, le suivi des travaux et la mise en marche des nouvelles installations. Cet accompagnement peut également être financé jusqu’à 75%. 

Nous avons travaillé dernièrement sur un projet résidentiel neuf de 50 unités. En installant, pour chaque appartement, une thermopompe à débit de réfrigérant variable pour le chauffage ainsi qu’un échangeur d’air avec récupérateur de chaleur, nous avons pu bénéficier d’environ 80 000 $ de subventions. Dans cet exemple, les subventions seront encore plus importantes lorsque les éclairages DEL premium et l’isolation thermique seront soumis aux organismes subventionneurs

Le moment est venu pour vous d’enclencher ces leviers qui vous apporteront des bénéfices considérables (pour vous, pour les occupants, pour l’environnement et pour le Québec). 

Nvira, experts en solutions environnementales

Les équipes d’experts de Nvira sont en mesure de vous accompagner dans les différents processus cités dans cet article : Simulation Énergétique Dynamique, Audit Énergétique et accompagnement des travaux d’économie d’énergie depuis la conception jusqu’à la fin des travaux. 

Depuis 2009, Nvira accompagne ses clients en leur offrant des solutions intégrées et adaptées d’expertise-conseil et de gestion de projets. Pour chaque mandat, l’équipe travaille sans relâche à conseiller ses clients pour la réalisation de leurs projets. Tout en étant complémentaires, les quatre lignes d’affaires de Nvira ont chacune leurs expertises, et c’est ce qui leur permet de suivre l’évolution des besoins de leurs clientèles dans les industries de l’environnement, de l’énergie, des sols et matériaux et de l’hygiène, santé et sécurité.